• Découvrir les USA,  Préparer son voyage

    Fêter Halloween aux USA

    Hey guys,

    Même si la fête d’Halloween n’est pas du tout américaine à l’origine, c’est une célébration très populaire là-bas. J’ai eu la chance de passer deux Halloweens aux États Unis lorsque j’étais fille au pair là-bas, et ça n’a rien à voir avec la France. Laissez-moi vous raconter mon expérience.

     

    Des maisons décorées à fond

    Aux États Unis, dès la ferveur de la rentrée des classes passée, tous les magasins passent en mode HALLOWEEN. Vente de décorations en tous genre et d’énormes paquets de bonbons, ouverture de magasins de déguisements éphémères… Se promener dans la rue devient une activité très divertissante, puisque la plupart des américains décorent leurs maison aux couleurs d’Halloween dès début octobre. Et ils ne font pas les choses à moitié ! Je vous laisse découvrir des photos de quoi ils sont capables sur mon tableau Pinterest spécial Halloween aux USA.

     

    Le « pumkin carving »

    Halloween est une célébration qui se fait en famille pour les plus jeunes. Il y a bien sûr l’étape immanquable du « pumkin carving », la sculpture sur citrouille ! Même si on peut trouver des citrouilles en supermarché, beaucoup de familles se déplacent jusque dans une ferme appelée « pumkin patch » pour choisir leurs citrouilles, mais pas que ! Ce lieu propose aussi des activités pour les enfants comme des labyrinthes de champs de maïs, des ateliers maquillage, des balades en tracteur… La parfaite sortie familiale pour un dimanche d’automne ! Vous pouvez d’ailleurs découvrir d’autres activités d’automne très connues au USA sur cet article.

    Une fois rentrée, toute la famille se met au travail. Il y a les têtes de citrouilles classiques, mais certains sont très créatifs avec leur citrouille : oiseaux, fantômes… Aux USA, la sculpture sur citrouille, c’est tout un art !

     

    Le « trick or treating »

    A l’école, les enfants peuvent venir déguisés le temps d’une journée, avant de rentrer chez eux le soir pour débuter le « trick or treating » à savoir taper aux portes de tout le voisinage et réclamer des bonbons. Là-bas, tout le monde est prêt à distribuer des bonbons et si (par malheur !) une famille doit laisser sa maison vide le soir d’Halloween, il est de coutume d’éteindre les décorations de la maison pour signaler qu’il n’y a personne et de laisser une gros bol rempli de friandises devant la maison pour laisser les enfants se servir. Les enfants bien élevés savent que dans ces cas là, c’est un seul bonbon par personne 😉

     

    Les célébrations

    Pour ma part j’ai eu l’occasion d’expérimenter les célébrations d’Halloween avec des enfants, puis entre adultes. Parce que oui, Halloween est pris très au sérieux par les adultes aussi. J’ai donc accompagné les enfants d’une amie, fille au pair aussi, pendant leur « trick or treating ». Des voisins en ont même profité pour lancer un feu d’artifice « sauvage » en pleine rue (apparemment là-bas c’est autorisé…).

    Une fois les enfants rentrés, direction Washington DC pour fêter ça entre adultes ! J’avais déjà remarqué que même en pleine journée, le métro était rempli d’adultes déguisés. Et le soir il était difficile de croiser quelqu’un habillé normalement ! On s’est rendues dans le quartier de Georgetown, qui était absolument bondé. Des milliers de personnes se déplaçaient de bar en bar (on appelle ça le « bar crawl »), tous déguisés bien évidement. La plupart des bars et restaurants proposent des réductions sur l’alcool ce jour là, et certains organisent même des concours de costumes. Il existe aussi des milliers de maisons hantées à travers le pays, qui n’ouvrent qu’à cette période de l’année et qui ont l’air absolument terrifiantes ! Malheureusement je n’ai pas eu l’occasion d’en essayer une, mais je me suis rendue compte que cette activité était très prisée par les adultes pendant la période d’Halloween. Je vous laisse le site Internet d’une Haunted House très connue à Houston, où j’ai habité pendant 9 mois, si vous êtes curieux de savoir à quoi ça ressemble 😉 Rendez-vous ici.

     

    Et vous, vous fêtez Halloween ?

    A bientôt,

    Annette

  • Découvrir les USA,  Préparer son voyage

    Comment partir travailler à Disney World en Floride

    Hey guys,

    Il  y a exactement un an, j’ai découvert qu’il était possible de partir en échange culturel aux USA et de partir travailler à Disney World en Floride pour un programme de 6 à 12 mois. Une opportunité hors du commun, car non seulement elle permet de passer plusieurs mois aux États-Unis, mais en plus de travailler dans un endroit magique ! Comme beaucoup d’autres jeunes, j’ai sauté sur l’occasion. Un an et une démission plus tard, j’ai décidé de partager mon expérience avec vous. Avant d’entrer dans les détails de mon programme et de vous dire pourquoi j’ai démissionné avant la fin dans un prochain article, je vais commencer par le commencement : comment j’ai été recrutée.

    Je vais vous raconter dans cet article tout le processus de recrutement du moment où j’ai découvert l’existence de ce programme jusqu’à mon départ pour Orlando.

     

    Les différents moyens d’être recruté

    Il y en a 2 :

    • être déjà employé à Disneyland Paris et demander de faire un programme d’échange ;
    • être recruté par l’agence International Services pour un programme de 6 à 12 mois.

     

    Les parcs Walt Disney World en Floride

    Il y en a 6 à Orlando, 4 parcs d’attractions et 2 parcs aquatiques :

    • Magic Kingdom ;
    • Hollywood Studios ;
    • Animal Kingdom ;
    • Epcot ;
    • Typhoon Lagoon ;
    • Blizzard Beach.

     

    Quels postes sont à pourvoir ?

    International Services recrute des postes de :

    • vendeurs ;
    • hôtes ;
    • chefs de rang ;
    • commis de cuisine ;
    • boulangers, pâtissiers.

    IS (International Services) recrute en grande partie des employés pour travailler au pavillon français du parc Epcot. Mais selon les disponibilités et votre profil, vous pourrez éventuellement travailler dans un autre parc et occuper d’autres postes. Je connaissais par exemple un Français qui était maître nageur dans l’un des parcs aquatiques.

     

    Qui peut postuler ?

    Les conditions pour pouvoir postuler :

    • avoir un anglais correct (pas de panique j’ai pu constater que le niveau est plutôt bas) ;
    • avoir 18 ans ou plus ;
    • être de nationalité Française ;
    • être disponible 6 ou 12 mois.

    Avoir de l’expérience dans la vente, le tourisme ou la restauration est un plus, mais pas obligatoire. Tant que vous êtes motivé et sérieux, ça devrait bien se passer. Être sélectionné pour travailler à Disney en Floride n’est pas compliqué du tout. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils prennent n’importe qui, mais presque.

     

    Quand se fait le recrutement ?

    Les départs se font toute l’année, mais il n’y a que 2 sessions de sélections par an : une en juin et une en octobre.

     

    Comment se déroule le recrutement ?

    Première étape : prendre contact avec IS et leur envoyer un CV. Ils assignent un poste à chacun selon les profils et expériences passées.

    Deuxième étape : pré-entretien Skype avec IS, pendant lequel il faut parler de son parcours, ses motivations, et montrer qu’on est capable de représenter fièrement la France. Il y a des questions du style : Que conseilleriez-vous comme régions à visiter en France à un étranger ? Quels plats français à essayer ? L’entretien se fait en français et en anglais.

    Troisième étape : postuler officiellement sur la plateforme Disney Careers avec CV et lettre de motivation en anglais.

    Quatrième étape : entretien physique à Lyon avec les responsables du pavillon français en Floride. Les questions seront un peu les mêmes que lors de l’entretien Skype. Il sera également demandé de confirmer ses disponibilités, ses préférences pour la date de départ et la durée du programme, ainsi que son habilité physique à occuper ce job. Comme l’entretien Skype, celui-ci se fait en français et/ou en anglais. Certains responsables sont américains et ne parlent donc pas le français.

    Une fois les 4 étapes passées, Disney et IS font part de leur décision très rapidement par e-mail. Personnellement, j’ai été contactée le lendemain de mon entretien à Lyon.

     

    Si vous êtes sélectionné…

    Les démarches à faire

    International Services accompagne les personnes sélectionnées tout au long des formalités pré-départ. Retrouvez-ci-dessus les différentes démarches à faire avant de décoller pour Orlando.

    • Passer un test basique d’anglais. Les résultats à envoyer à l’agence, ce test sert à prouver à l’ambassade que vous parlez anglais et donc à appuyer votre demande de visa.
    • Faire une demande de visa Q1 (demande en ligne + prise de rendez-vous à l’ambassade des USA à Paris).
    • S’inscrire sur diverses plateforme Disney.
    • Acheter une assurance pour les 3 premiers mois du programme.
    • Se procurer un extrait d’acte de naissance plurilingue, à emporter en Floride. Ce document est indispensable à l’obtention du numéro de sécurité sociale américain.

     

     

    Les frais à prévoir

    Les dépenses à prévoir avant de partir :

    • les billets d’avion aller-retour pour Orlando et tous les frais relatifs aux transports ;
    • les frais de dossier à payer à Disney de 225$ ;
    • les frais de demande de rendez-vous à l’ambassade de 190$ ;
    • l’assurance maladie pour les 3 premiers mois aux USA (environ 150€).

    L’agence International Services ne demandera d’argent à aucun moment, en revanche, une petite partie du salaire sur place leur est directement reversée.

    Pour partir tranquille, l’agence propose un « Travel Package » à 750€ comprenant :

    • un vol aller à destination d’Orlando modifiable sans frais ;
    • 1 nuit d’hôtel avec petit déjeuner ;
    • un trajet en navette de l’aéroport à l’hôtel puis le lendemain de l’hôtel à la résidence Disney.

    Personnellement, je ne recommande pas forcément de prendre ce package, il n’est pas rentable. S’occuper de tout nous-même revient bien moins cher. Cependant, c’est une option très pratique pour ceux qui ont les moyens.

     

    La vie à Orlando :

    Il n’est pas nécessaire de trouver un logement sur place, tous les « cast members » temporaires et internationaux de Disney habitent dans des résidences situées près des parcs. Un logement est assigné aux participants avant le départ. La vie se fait en collocation, dans des appartements meublés allant de 2 à 8 personnes et avec des chambres de 2 à 3 personnes. Il est possible de préciser nos préférences concernant le logement sur la plateforme de Disney, mais rien n’est garanti. La première semaine sur place, un compte en banque américain est créé pour chaque nouvel employé et la procédure d’obtention du numéro de sécurité sociale américain est encadrée.

    À savoir : International Services a également un programme « Job d’été » qui permet de partir travailler à Disney World pendant environ 3 mois, de juin à août. Enfin, l’agence recrute pour des postes sur la Disney Cruise Line, le bateau de croisière de Disney. Je ne sais pas trop si le recrutement se fait de la même façon, n’hésitez pas à vous renseigner si ça vous intéresse !

    Si l’expérience vous tente, n’hésitez pas à vous rendre sur le site d’International Services pour avoir plus d’infos et commencer le processus de recrutement. Plusieurs articles sur mon expérience avec ce programme arrivent très bientôt sur le blog !

    Alors ? Prêts à partir travailler à Disney World ?

    A bientôt,

    Annette

     

    Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager sur Pinterest !

    Comment partir travailler à Disney World en Floride - Comment je suis partie travailler 6 mois à Disneyworld en Floride - Les étapes de recrutement - www.americanroadtripper.fr

  • Découvrir les USA,  Préparer son voyage

    Expatriés français aux USA : Les réactions des Américains

    Hey guys,

    J’ai été expatriée aux États-Unis pendant 2 ans, et j’ai vite pu constater que les Américains avaient à peu près tous les mêmes réactions lorsqu’ils apprenaient que j’étais française. Certaines d’entre elles sont très drôles, mais d’autres sont presque tristes à entendre, car la plupart proviennent d’une totale ignorance de leur part. Mais on les pardonne, on va dire que c’est ce qui fait leur charme ?

    Je vous ai fait une petite sélection des phrases que les Américains me disaient absolument tout le temps lorsque je vivais aux USA, mais aussi des plus belles perles que j’ai entendues.

     

    « Oh you’re from France, my friend’s second cousin went to Rome. »

    Cette phrase est déclinable à l’infini, mais vous voyez le concept. Les Américains essayent toujours de se sentir concernés par nos origines en disant qu’une de leur connaissance s’est rendue pas loin de chez vous. Autre détail à noter : pour les Américains, l’Europe est un seul et même pays.

     

    « I took French in high school but I don’t remember anything. »

    C’est connu, les Américains ne sont pas les meilleurs en langues étrangères. Ils sont nombreux à suivre des cours de français pendant leur scolarité, mais la plupart abandonne dès leur rentrée en études supérieures. Un Américain moyen peut avoir passé 6 ans à apprendre le français, mais sans pour autant être capable de sortir une phrase correcte.

     

    « Your English is very good for a French person. »

    Sur ce point, je ne vais pas les contredire. Il est vrai que les Français ont du mal en anglais. Et même lorsqu’ils le parlent bien, leur accent est souvent très prononcé. Aucun problème pour les Américains, l’accent français, ils adorent ça ! Mais personnellement mon anglais est assez fluide et je n’ai pas un accent français très fort. Ça surprend beaucoup les Américains lorsque je leur dis que je suis française.

     

    « Are you from Paris ? »

    Un classique, pour les Américains. La France = Paris. Si vous n’êtes pas de Paris, ne vous fatiguez pas à dire le nom de votre ville, car il est fort probable qu’ils ne la connaissent pas. Contentez-vous de dire la région (South, East, West, etc.).

     

    « Can you see the Eiffel tower from your house ? »

    Personnellement, je suis de Paris, et en général lorsque les Américains l’apprennent, ils me demandent tout de suite si je vois la Tour Eiffel de ma maison. Je pense qu’ils ne se rendent pas compte à quel point elle est petite, et surtout qu’une vue sur la Tour Eiffel coûte un bras.

     

    « Is ‘Do you hear the people sing’ your national anthem? »

    Les Américains ne sont pas très curieux en ce qui concerne les cultures étrangères, ce qui fait que parfois, ils peuvent sortir des perles mémorables. La meilleure en date pour ma part : un Américain m’a demandé si la chanson ‘Do You Hear The People Sing’ de la comédie musicale « Les Misérables » était notre hymne national. Ça n’a pas l’air de trop le choquer que les paroles soient en anglais…

     

    « How are you so skinny? You must eat croissants and bread all day! »

    Une remarque que je recevais souvent lorsque je travaillais dans une boulangerie française à Disney World. La France est surtout connue pour sa cuisine généreuse pleine de beurre et ses pâtisseries. Les Américains pensent donc qu’on mange des escargots au beurre, des plats en sauce et des pâtisseries tous les jours et qu’on ne peut pas commencer notre journée sans un panier de viennoiseries. Comment leur dire que si on est « so skinny », c’est parce que contrairement à eux, on a plutôt bien assimilé la notion de modération, et pour le coup on est beaucoup mieux éduqués en ce qui concerne la nutrition ?

     

    « Do you have swimming pools in France? »

    Pour sa défense, la personne qui m’a sorti cette phrase avait 12 ans. Mais quand même. Il n’est pas rare pour un Américain de penser que tous les pays autres que les États-Unis sont sous-développés.

     

    « What?? You’re French and you don’t like wine??! »

    Je ne bois pas d’alcool, et les Américains sont absolument CHOQUES lorsque je leur dis que je n’aime pas le vin. Je pense que lorsqu’ils s’imaginent un Français, ils ont l’image du gars en marinière, béret, assis à un café avec son verre de vin et la baguette sous le bras. C’est un peu comme si un Irlandais nous disait qu’il n’aimait pas la bière.

     

    « Cook for me! »

    En France, on a la meilleure cuisine du monde. Les Américains croient donc qu’on est tous des Paul Bocuse en herbe et que tout le monde sait cuisiner. Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de fois où on m’a demandé de faire à manger juste parce que j’étais Française…

     

    Et vous, vous avez déjà reçu une drôle de remarque venant d’un Américain ? N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires !

    A très bientôt !

    Annette

     

    Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager sur Pinterest !

    Expatriés Français aux USA : Les réactions des Américains l www.americanroadtripper.fr

  • Découvrir les USA,  Préparer son voyage

    Les meilleures chaînes de restaurants aux USA

    Hey guys,

    Au cours de mes 2 années passées aux USA, j’ai eu l’occasion de tester pas mal de chaînes de restaurants / restauration rapide. Beaucoup d’entre eux ne valent pas grand chose à mon goût, mais il y en a tout de même pas mal chez qui je revenais souvent et que je trouve absolument délicieuses. De quoi vous donner des idées pour votre prochain voyage ! Je vous laisse avec ma liste.

     

    Les restaurants/diners

    Denny’s / IHOP. Diners américain par excellence, ces 2 restaurants sont trouvables à peu près partout à travers le pays et sont ouverts 24h/24. Ils proposent un large choix de pancakes, œufs sous toutes leurs formes, bacon, saucisses, mais aussi des burgers, sandwichs, desserts, milkshakes… J’ai une préférence pour Denny’s, que je trouve excellent et un peu moins cher. Pour moins de 10$ vous avez une assiette de bacon & eggs et des pancakes avec topping délicieux. Ce n’est bien entendu absolument pas sain et les produits ne sont pas de la meilleure qualité, mais c’est extra bon !!

    The Cheesecake Factory. Les fans de The Big Bang Theory connaissent sûrement, il s’agit d’une chaine de restaurants à l’ambiance déco égyptienne (je n’ai jamais trop compris le rapport…) spécialisée dans le cheesecake mais qui propose tout un tas d’autres choses. Le choix des plats est extrêmement (trop ?) varié, le menu doit faire une bonne trentaine de pages. Cuisine mexicaine, pâtes, salades, tartines, pizza, burgers, sandwichs… Tout est disponible chez The Cheesecake Factory. Personnellement j’ai toujours été déçue de leurs plats, j’ai arrêté de venir chez eux pour manger. En revanche, et c’est là que ça devient intéressant, leur cheesecakes sont INCROYABLES, et la carte est très variée. Il y en a pour tous les goûts !

     

    Les fast-foods

    Five Guys. Ça commence à arriver en France mais je voulais quand même citer cette enseigne car pour moi, ce sont les meilleurs burgers « fast food » sur le marché américain. Les prix sont un peu plus élevés que chez McDo, certes, mais on sent vraiment la différence. Les restaurants ne disposent pas de congélateurs, tous les ingrédients arrivent frais, les pommes de terre sont coupées sur place et frites dans de l’huile de cacahuète. Et le plus important : la viande ressemble à de la viande et non pas à une semelle (#Mcdo). Des cacahuètes sont mises à la disposition des clients gratuitement dans le restaurant en guise d' »apéro », que demander de plus ? Pour le dessert vous vous laisserez bien tenté par un milkshake vanille avec un supplément bacon (oui oui ça existe) ? Non ? D’accord.

    Piada. C’est une chaine qui n’est présente que dans certains états et que j’ai découverte au Texas. Piada propose de « l’italian street food », et personnellement je suis tombée amoureuse de leur wrap automnale au bœuf et butternut. Tellement amoureuse que je n’ai jamais goûté autre chose sur leur carte haha. Mais ils proposent des pâtes, plusieurs sortent de wrap et des salades composées.

    Taco Bell. Je ne suis pas très fan de cuisine mexicaine en général mais je voulais quand même citer Taco Bell dans la liste. C’est un fast food mexicain très peu cher (ils font des burritos à 1$ !) et très populaire aux États-Unis. Burritos, tacos, quesadillas, nachos… Tout est là.

     

    Les livreurs de pizza

    Papa John’s. Des pizzas livrées chez vous, rien de bien nouveau vous me direz, mais Papa John’s est sans hésiter mon enseigne préférée de pizzas aux USA. Elle est légèrement plus chère que la concurrence, mais pour de bonnes raisons. En effet, Papa John’s s’engage à utiliser de bons ingrédients. L’enseigne est présente un peu partout aux USA et figurez-vous qu’en faisant des petites recherches sur Internet pour cet article j’ai découvert avec surprise que Papa John’s existait en France ! Ils ne sont présent qu’à Lyon pour l’instant, n’hésitez pas à essayer !

     

    Les pauses sucrées

    Cinnabon. Les Américains sont fous de la cannelle, ils en mettent absolument partout. Ça tombe bien, moi aussi ! Pendant mes années passées aux USA, je me suis souvent fait la réflexion que la vie devait être bien dure ici pour les gens qui n’aiment pas ça. L’enseigne Cinnabon propose tout un tas de produits sucrés à la cannelle : churros, roulés, beignets… Le tout extrêmement gras, recouvert de glaçage au sucre et DÉLICIEUX. Un paradis pour moi. L’enseigne est disponible partout dans le pays, et c’est comme pour la boutique Lush : on la sent avant de la voir ! Lorsque vous êtes dans un centre commercial, laissez-vous guider par cette douce odeur de cannelle… Je vous laisse saliver devant leur menu.

    Krispy Kreme. Pour moi le meilleur endroit si vous voulez manger un vrai et un délicieux doughnut. Leur mini usine à doughnuts est visible au public dans la plupart des boutiques, il est donc possible d’admirer et de baver devant leur conception pendant des heures. S’ils en ont en stock, il est également possible de demander un doughnut sortant tout juste de la friteuse histoire de le déguster tout chaud… Leur doughnut signature est le « glazed doughnut », un doughnut nature recouvert d’un glaçage au sucre, mais ils proposent tout plein de sortes différentes.

    Dunkin Donuts. A l’image de Starbucks, Dunkin Donuts est trouvable à tout les coins de rue dans certaines régions du pays. Ils proposent une large sélection de doughnuts, mais niveau fraîcheur et qualité on est bien loin de Krispy Kreme. Cela dit, leur chocolat chaud est à tomber !

     

    Avez-vous déjà essayé une de ces enseignes ? Laquelle est votre préférée ? N’hésitez pas à me dire tout ça dans les commentaires !

    A très bientôt !

    Annette

    [mailerlite_form form_id=2]

    Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager sur Pinterest !

    Les meilleures chaînes de restaurant aux Etats-Unis - www.americanroadtripper.fr

     

  • Découvrir les USA,  Préparer son voyage

    Les activités d’automne aux USA

    Hey guys,

    Pour continuer cette série spéciale automne aux USA et après vous avoir parlé des plus beaux paysages à admirer pendant cette période, je vais vous parler aujourd’hui des diverses traditions et célébrations chez nos amis Américains qui ont lieu pendant les mois d’automne. Comme vous le savez probablement, les Américains utilisent n’importe quel prétexte pour une célébration, et lorsqu’ils fêtent quelque chose ils ne font pas les choses à moitié. Je vous laisse avec ma petite sélection.

    Pumkin patch. A cette période, certaines fermes se transforment en véritable paradis d’automne et accueillent les familles pour une journée pleines d’activités : des labyrinthes de champs de maïs, des ateliers maquillage, des balades en tracteur… C’est aussi l’endroit où beaucoup d’Américains choisissent leur citrouille pour Halloween. La parfaite sortie familiale pour un dimanche d’automne !

    Image by traveldk.com

    Halloween. Je ne vous apprends rien, Halloween aux USA, c’est la FOLIE. Les magasins se mettent aux couleurs orange et noir dès le début du mois de septembre et les Américains prennent ça très aux sérieux. Décoration de la maison (intérieur et extérieur) et même parfois de la voiture, achat de TONNES de bonbons, sculpture sur citrouille… Les enfants jouent bien évidement le jeu, mais les adultes aussi ! Le jour d’Halloween, tout le monde se déguise. Les enfants partent faire du « trick or treat » avec leurs parents, et les autres partent faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

    Images by thisiskc.com

    Thanksgiving. C’est la grande fête familiale de l’année pour les Américains, bien plus que Noël. Toute la famille se retrouve autour d’une table pour partager un délicieux repas, traditionnellement de la dinde accompagnée de sa sauce (appelée gravy), des patates douces, de la purée de pommes de terre, de la farce, de la sauce aux cranberries, quelques légumes, des petits pains (appelés rolls) et pour finir une tarte (aux pommes, pumkin ou aux noix de pécans en général).

    Image by chewchewmama.com

    Apple picking. En automne, il est de coutume pour les Américains de se rendre dans ce qu’ils appellent des « apple farms », qui ouvrent exceptionnellement au public et qui laissent les visiteurs cueillir leurs pommes avant de les acheter. Comme pour les pumkin patch, ces fermes organisent parfois des activités pour toute la famille.

    Image by PumkinSpiceReviews.com

    Pumkin Spice Latte de chez Starbucks. On le connait un peu en France, mais aux USA cette boisson provoquerait presque des émeutes ! Pour la plupart des Américains, Starbucks fait partie intégrante de leur vie quotidienne. On en trouve à tous les coins de rues, beaucoup s’y rendent absolument tous les jours et tout le monde se balade avec sa « paper cup ». Le Pumkin Spice Latte (PSL pour les intimes) est une boisson en édition limitée très appréciée et très attendue chaque année. Il s’agit d’un café au lait aromatisé aux « pumkin spices », qui n’est disponible qu’à partir de septembre et jusqu’au mois de janvier chez Starbucks. L’enseigne propose tout un tas d’autres boissons en édition limitée pour l’automne comme le salted caramel mocha, mais le PSL est de loin le plus populaire.

    Que pensez-vous de toutes ces coutumes ? Certaines donnent vraiment envie vous ne trouvez pas ?

    A bientôt,

    Annette

     

    Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager sur Pinterest !

    Les activités d'automnes aux USA l www.americanroadtripper.fr

    Les traditions automnales aux USA l www.americanroadtripper.fr

  • Conseils et astuces,  Préparer son voyage

    Comment économiser en road trip – Logement, nourriture, voiture

    Hey guys,

    Avec plusieurs road trips américains à mon actif, j’ai pris l’habitude d’appliquer au quotidien un bon nombre d’astuces pour économiser un maximum sur les routes. Après avoir partagé avec vous mes objets indispensables à emmener en road trip, j’ai maintenant décidé de vous révéler mes meilleures astuces pour économiser de l’argent. J’espère que ça vous aidera !

    Comment économiser sur le logement

    • Comparer les prix des hôtels/Airbnb/auberges de jeunesse. Mon premier conseil serait de passer du temps à comparer les logements en utilisant des sites tels que Booking.com, Hotels.com et évidement Airbnb en les triant par prix croissants. La solution la plus économique va varier en fonction du lieu et de la période. Il faut savoir qu’aux USA, les auberges de jeunesses peuvent être assez chères donc ce ne sera pas forcement la meilleure solution. Quoi que vous choisissiez, lisez TOUJOURS les commentaires des anciens clients. Oui on veut économiser de l’argent, mais on ne veut pas non plus se retrouver avec des punaises de lit… Les Américains ont beaucoup le réflexe de donner leur avis sur Internet, qu’il soit positif ou négatif, et ça peut vous éviter la catastrophe.
    • Inclure un minimum de personnes dans la réservation d’hôtel. Une chose très importante à savoir sur les hôtels aux États-Unis : une chambre pour 1 personne contient très souvent 2 lits doubles, ou au moins 1 lit double. Les lits simples sont assez rares dans les hôtels. Regardez bien au moment de choisir votre chambre le détail du/des lit(s) présents dans la chambre : king size bed = lit 2 places très large, queen size bed = lit 2 places standard, twin size bed = lit 1 place. Je vous conseille donc d’inclure un minimum de personne dans la réservation. Je m’explique : si vous êtes 2 et que vous remarquez que le prix de la nuit est plus cher pour une réservation pour 2 personnes que pour 1 personne, faites une réservation pour 1 personne. Si vous passez la nuit dans un motel, vous ne risquez pas grand chose : il n’est pas nécessaire de passer par la réception pour rejoindre sa chambre. La personne qui a réservé aura seulement à s’enregistrer seule à la réception et le tour est joué. En hôtel c’est plus compliqué, mais toujours possible.
    • Faire du camping. Les campings au sein des parcs nationaux sont souvent pleins des mois à l’avance, si c’est la solution que vous choisissez je vous conseille de réserver à l’avance. Il existe pas mal de campings à travers le pays, un bon nombre d’entre eux sont répertoriés sur ce site. Vérifiez bien les équipements proposés avant de réserver, tous ne proposent pas de douches ou même de WC.
    • Dormir dans sa voiture. Il est également possible de dormir dans votre voiture, mais attention vous ne pourrez pas vous poser pour la nuit n’importe où. Le site FreeCampSites.net répertorie les lieux où vous pourrez garer votre voiture gratuitement pour la nuit. Il est également possible de se garer sur un parking de Walmart, une grande surface ouverte 24h/24. Si vous mettez en œuvre cette astuce n’hésitez pas à aller voir un responsable du magasin pour lui demander la permission, en général la réponse sera oui. De plus, Walmart dispose de WC publics, vous ne pourrez pas prendre de douche (à part une douche de chat ?) mais vous pourrez au moins vous laver les dents et éviter de devoir faire pipi derrière un buisson. Dans tous les cas et où que vous vous gariez pour la nuit lisez bien les panneaux, et si l’un d’eux annonce clairement un « No overnight parking » passez votre chemin.
    • Faire du couchsurfing.

    Comment économiser sur la nourriture

    • Cuisiner vous-même. Pas de surprise, manger au restaurant à chaque repas vous coutera très cher à part si vous mangez exclusivement dans des fast foods ce que je ne vous recommande absolument pas. Si vous avez accès à une cuisine faites vos courses dans les supermarchés et marchés locaux (Walmart, Target, Whole Foods, Trader Joe’s, Publix…) et rendez-vous derrière les fourneaux.
    • Acheter des plats préparés. Si vous avez seulement accès à un micro onde, une grande variété de plats préparés micro-ondables peu chers est disponible en supermarché. Ce n’est pas le best, mais en road trip il faut savoir un peu baisser ses standards.
    • Manger au supermarché. De nombreux supermarchés proposent un coin traiteur, buffet, bar à salade, bar à sushis… C’est un peu plus cher que de cuisiner soi-même, mais ça reste moins cher que le resto.
    • Réserver des hôtels/motels avec petit déjeuner inclus. Des chaînes comme Motel 6 ou Super 8 proposent souvent des nuits à une quarantaine de dollars, avec petit déjeuner inclus. Ce ne sera pas un buffet de folie, mais vous aurez ce qu’il faut pour tenir la matinée.
    • Se composer un stock de produits gratuits. Pour continuer sur le point précédent, si vous avez un petit dej inclus à votre hôtel n’hésitez pas à prendre des petites choses dans votre sac pour plus tard dans la journée. Ensuite, si vous vous rendez de temps en temps dans des restaurants/diners/fast foods, la plupart de ces endroits mettent des choses à la disposition des clients gratuitement. Comme par exemple des mini pots de confiture, du beurre, du miel, des sachets de sucre ou de sel, du ketchup… Faites-vous un petit stock, croyez-moi ce genre de petites choses peut ensoleiller votre journée quand vous vous retrouvez le soir à votre Airbnb à manger votre assiette de pâtes et que vous n’avez rien à mettre dedans.
    • Repérer des adresses peu chères. Lorsque vous manger à l’extérieur, faites un tour sur Tripadvisor, Pinterest ou FourSquare pour repérer les endroits peu chers, avec un bon rapport qualité prix. Favorisez les endroits qui vendent la nourriture directement au comptoir afin de ne pas avoir à « tipper » un serveur.
    • Toujours avoir des snacks et de l’eau sur soi. La tentation est omniprésente aux USA. Ayez toujours avec vous des snacks satisfaisants et qui vont vraiment vous nourrir, comme des fruits frais, des fruits secs, des graines, des barres de céréales… Il vaut mieux ne pas avoir faim, car vous vous laisserez très vite tenter et vous retrouverez à dépenser 12$ chez Starbucks pour une boisson chaude archi sucrée et un ridicule muffin qui vous rassasieront pendant 1h30. Et qui dit sucre dit soif : ayez toujours une gourde remplie sur vous, des fontaines à eau sont à votre disposition absolument partout dans les parcs nationaux et lieux publics en extérieur. Si vous êtes en ville, rendez-vous chez Starbucks ou autre chaine alimentaire pour leur demander de remplir gratuitement votre gourde.

    Comment économiser sur la voiture

    • Repérer les stations essence les moins chères. L’essence aux USA est bien moins chère qu’en France, et elle s’achète au gallon (1 gallon = 3,79 litres). Je vous conseille d’installer une application pour traquer les pompes à essence les moins chères autour de vous, comme GasBuddy. Si vous allez dans des parcs nationaux, assurez-vous de toujours avec un réservoir plein au début de la journée car les stations s’y font rares et les seules qui existent sont 2 à 3 fois plus chères que la normale car considérées comme des stations d’urgence.
    • Être économe. N’utilisez la clim qu’en dernier recours et adoptez une conduite économique.
    • Éviter les péages. Réglez votre application de navigation sur « Éviter les péages ». La grande majorité du temps ça n’allongera que peu/pas du tout votre trajet. De plus, les agences de location facturent l’activation du boitier de télépéage. Si vous empruntez une route payante par accident, payez en cash.
    • Comparer les prix. Encore une fois, il est important de comparer, et je vous conseille de faire une réservation à l’avance en vérifiant bien ce qui est inclus ou non dans le prix indiqué. A savoir qu’il est nécessaire d’avoir plus de 21 ans pour louer une voiture aux USA, et que les moins de 25 ans font l’objet d’une taxe supplémentaire.
    • Faire une boucle. Le plus économique est de faire un itinéraire en boucle et de rendre la voiture dans la même ville, car les agences de location peuvent ajouter une taxe pour les allers simple.
    • Repérer les parkings les moins chers. De la même façon que pour l’essence, je vous conseille d’installer une application comme JustPark pour repérer les parkings les moins chers autour de vous. Vous garer en ville peut parfois être très cher, et la plupart du temps le parking y est limité à 2 heures.
    • Se garer sur des parkings de supermarché. Aux USA, il y a de la place. Les parkings des supermarchés sont en général extrêmement grands et jamais saturés. En ville, repérez les supermarchés du coin, garez-y votre voiture et partez explorer les environs. Ces parkings sont censés être réservés aux clients de magasin, mais je n’ai jamais vu personne surveiller. Bien entendu appliquez cette astuce à vos risques et périls, je ne garantis pas que personne ne remarquera la présence suspecte de votre véhicule. Personnellement je l’ai déjà fait 2 fois à Austin et à Washington DC et ça c’était bien passé.

    J’espère que ces astuces vous aideront à économiser pendant votre voyage, n’hésitez pas à partagez vos propres astuces dans les commentaires 🙂

    A bientôt,

    Annette

    Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager sur Pinterest !

    Comment économiser pendant un road trip aux USA - Conseils et astuces pour économiser sur le logement, la nourriture et la voiture pendant un road trip aux USA

  • Découvrir les USA,  Préparer son voyage

    Où admirer les feuillages d’automne aux États-Unis

    Hey guys,

    Ma saison préférée est enfin là : l’automne ! C’est une saison tout particulièrement magnifique aux États-Unis, le pays ayant de nombreuses régions très nature et remplies d’arbres qui se transforment en paradis rouge et orange pendant les mois d’automne.

     

    Où profiter des feuillages d’automne ?

    J’ai eu la chance de passer un automne dans l’état de la Virginie, une région très verte et remplie d’arbres. Je peux vous dire que le décor était absolument incroyable en particulier en automne, je vous laisse profiter de quelques clichés ci-dessous.

    Cette région est tellement riche en arbre que le ramassage de feuilles mortes est une organisation bien huilée par les municipalités. Des immenses tas de feuille sont rassemblés sur le bord des routes par des jardiniers, et ces tas sont tellement imposants que la route en devient presque impraticable pour deux véhicules en même temps (voir quatrième photo). Puis deux ou trois fois pendant la saison, un grand ramassage a lieu.

    Il existe énormément de régions aux USA absolument magnifiques en automne. La région Nord-Est du pays appelée la Nouvelle-Angleterre, qui regroupe les états du Maine, du Massachussets, du New Hampshire, du Vermont, de Rhode Island et du Connecticut, me vient directement en tête lorsque je pense à des décors d’automne aux USA. C’est une région figurant sur ma bucket list depuis des années, j’adorerais m’y rendre pendant cette période de l’année pour y faire un road trip. De la même façon, l’Oregon et l’état de Washington sont des états très verts et nature qui resplendissent une fois le mois de Septembre arrivé. Et enfin je ne doute pas que la plupart des parcs nationaux deviennent encore plus magnifiques en automne.

    Je pourrais continuer la liste un bon moment car je suis sûre que chacun des 50 états du pays possède des spots absolument incroyables pendant l’automne (à part peut-être le Nevada #désert), mais je pense que cette sélection suffira pour cet article.

     

    Admirer les feuillages d’automne à bord d’un train exceptionnel

    Photo by Amtrak.com

    La meilleure solution pour profiter à fond de ces décors de rêve serait un road trip. Mais si vous avez un petit budget et que vous voulez passer des vacances un peu plus tranquilles, sachez qu’il existe un trajet en train spécial automne organisé par Amtrak (la SNCF américaine) pour admirer les plus beaux feuillages du pays. Le trajet dure 10 heures et part de New York, NY pour aller jusqu’à Montréal au Québec, en passant par Albany, NY. Le train traverse donc toute la région Nord-Est du pays en passant par les plus beaux paysages des Adirondack Mountains. Et pour rendre l’expérience encore plus folle, ce train appelé « Great Dome » est un train vintage construit en 1955 qui possède un dôme de verre en guise de plafond, offrant un vue panoramique incroyable sur les montagnes et lacs Adirondack. Ce trajet n’est disponible qu’en automne, avec des départ à partir de fin septembre puis tous les jours durant environ 6 semaines. Le prix d’un billet commence à 53$. Je ne sais pas vous, mais moi ça me fait rêver !! Je vous laisse vous renseigner sur le site d’Amtrack pour plus d’infos.

     

    Si comme moi vous adorez l’automne et que vous êtes une Pinterest addict, n’hésitez pas à vous abonner à mon tableau « Fall Time in the USA » pour découvrir les plus belles photos des USA en automne.

     

    Annette

     

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest !

    Les plus beaux paysages d'automne aux Etats-Unis - Où trouver les plus beaux paysages d'automne aux USA et comment en profiter à fond l www.americanroadtripper.fr

    Les plus beaux paysages d'automne aux Etats-Unis - Où trouver les plus beaux paysages d'automne aux USA et comment en profiter à fond l www.americanroadtripper.fr

  • Conseils et astuces,  Préparer son voyage

    Comment améliorer rapidement son anglais

    Hey guys,

    Pratiquer l’anglais est devenu indispensable dans le monde d’aujourd’hui. Personnellement j’ai toujours eu des facilités et surtout une grande passion pour la langue anglaise, mais c’est depuis que j’ai décidé de partir plusieurs années en immersion aux USA que je peux enfin me considérer comme « fluent ». Que vous vouliez rendre votre CV plus attractif ou que vous souhaitiez simplement vous rendre dans un pays anglophone sans trop souffrir de la barrière de la langue, retrouvez ci-dessous mes conseils pour vous améliorer rapidement en anglais (ou dans n’importe quelle autre langue étrangère).

    Les bases

    • Si vous partez de loin, je vous conseille de revenir aux bases. Retravaillez les règles basiques de grammaire et de conjugaison. Vous pouvez tout simplement chercher des cours gratuits sur Internet, acheter des manuels tels que Bescherelle ou L’anglais pour les Nuls, ou télécharger des applications comme Duolingo. Il existe aussi des poscasts pour apprendre l’anglais, comme par exemple Anglais Cours Club ou Je comprends l’anglais !. Si vous avez un peu de budget, vous pouvez prendre des cours particuliers.

    Habituer son oreille / Compréhension orale

    • Le plus important lorsque l’on apprend une langue étrangère, c’est d’habituer son oreille à cette langue. Regardez régulièrement des films et des séries en anglais, avec des sous-titres ANGLAIS. Utiliser des sous-titres français serait totalement contre-productif car vous passerez votre temps à les lire sans écouter ce que disent les personnages. De plus, si vous regardez des séries en streaming avec des sous-titres amateurs, ces derniers sont souvent bourrés d’erreurs.
    • Écoutez des podcasts en anglais. Lorsque vous serez un peu plus à l’aise avec la compréhension orale, écoutez des podcasts sur des sujets qui vous intéressent et qui ne comportent pas trop de termes techniques. Je vous conseille les podcasts Voice of America et English as a Second Language, qui traitent de sujets divers dans un vocabulaire simple.

    Compréhension écrite

    • Lisez des livres en anglais. Vous pouvez commencer par lire des livres très faciles puis monter en difficulté lorsque vous commencerez à être plus à l’aise. Mon conseil : lorsque vous lisez, ne bloquez pas sur les mots que vous ne connaissez ou comprenez pas et focalisez-vous sur ceux que vous comprenez. Prenez note des mots que vous ne connaissez pas du tout ou surlignez-les, mais si vous avez compris le sens global de la phrase sans comprendre le mot il est inutile de chercher la traduction de ce mot tout de suite. Continuez votre lecture puis revenez à vos mots surlignés plus tard pour chercher leur signification. Je vous conseille également de ne pas chercher la traduction française des mots, mais de chercher leur définition en anglais. Et si vous avez une bonne mémoire auditive, n’hésitez pas à lire le livre tout en écoutant sa version audio. Ça vous permettra d’avoir la prononciation correcte des mots.

    Pratique

    • Trouvez un correspondant anglophone. N’hésitez pas à interagir avec des natifs, dans la vraie vie c’est mieux, mais si vous n’avez pas l’occasion d’en rencontrer vous pouvez le faire depuis votre ordinateur en ayant un correspondant anglais par exemple. Cela vous permettra de pratiquer l’anglais écrit et pourquoi pas oral en communiquant par appels audios. De nombreux sites existent pour vous aider à trouver des correspondants du monde entier, comme par exemple International Pen Friends ou Global Pendriends.
    • La théorie c’est important, mais la pratique l’est encore plus ! Dès que vous vous sentez prêt, partez en immersion dans un pays anglophone. Stage, petit job, PVT, séjour linguistique, Erasmus, séjour au pair… Il existe énormément de solutions pour partir à l’étranger, et c’est en vivant dans un pays anglophone que vous pourrez réellement vous imprégner de la langue, la pratiquer au quotidien et faire de réels progrès.
    • Mon conseil le plus important lorsque vous pratiquez l’anglais : n’ayez pas peur de faire des erreurs !! L’accent français et les petites erreurs de langue sont plutôt considérés comme « charmants » par nos amis anglophones, donc n’ayez crainte, personne de se moquera de vous si votre anglais est très approximatif au début. La plupart du temps la langue anglaise est très facile à comprendre même si la grammaire n’est pas tout à fait correcte, n’hésitez pas à demander à votre interlocuteur de vous corriger si vous vous trompez. Je connais pas mal de gens qui n’osent pas parler anglais par peur de ne pas sortir une phrase parfaite. Grosse erreur ! Dites ce que vous avez à dire, pratiquez, et si besoin aidez vous du langage des signes pour être sûr que votre interlocuteur vous comprenne !

    J’espère vraiment que cet article vous aura aidé, n’hésitez pas à me donner les astuces qui ont marché sur vous pour vous améliorer en anglais !

    Annette

     

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest !

    Comment améliorer rapidement et gratuitement son anglais - Conseils et astuces pour s'améliorer en langues étrangères rapidement et gratuitement

  • Découvrir les USA,  Préparer son voyage

    Les aliments américains à essayer une fois dans sa vie

    Hey guys !

    Après avoir vécu 2 ans aux USA, on peut dire que j’ai à peu près tout vu en ce qui concerne la nourriture et ce que les Américains osent faire avec. Une simple sortie dans un supermarché est une activité fascinante pour tout étranger qui se rend aux USA pour la première fois tant il y a de produits divers et pour certains énigmatiques. Je vous ai fait une petit liste des aliments et plats mythique du pays à essayer au moins une fois dans votre vie, à vos risques et périls…

    Twizzlers. Le bonbon américain le plus mythique, il s’agit de réglisse aromatisée à la fraise. Personnellement je n’aime pas du tout ça, je trouve que ça n’a pas de goût donc je resterai fidèle à mes Haribo…

    Twizzlers


    Texas BBQ. En matière de barbecue il n’y a pas à dire, les Américains savent de quoi ils parlent. Prenez de la bonne viande, un grill, des sauces en tout genre et des accompagnements tels que le coleslaw, des haricots blancs à la tomate et de la purée maison, et vous aurez un Texas BBQ dans toute sa splendeur. Ce plat se fait beaucoup dans le Midwest, et il vaut vraiment le coup.

    Texas BBQ


    American pies. LE dessert américain par excellence, qui se mange en particulier à Thanksgiving. Apple pie, pecan pie, pumkin pie… Personnellement, je suis fan.

    Pies
    Photo by ssallysbakingaddiction.com

    Chicken waffles. Des gaufres accompagnées de poulet frit, le tout recouvert de sirop d’érable. Combinaison sucrée-salée un peu bizarre, que je n’ai encore jamais osé goûter. C’est un petit déjeuner assez populaire chez les Américains, et en particulier chez la population afro-Américaine.

    Chicken waffles
    Photo by lovelyyoublog.com

    Maple bacon donut. Encore une combinaison bizarre que les Américains adorent : du bacon avec du sirop d’érable. Mettez le tout sur un donut et je ne sais plus trop quoi penser…

    Bacon maple donuts
    Photo by dessertnowdinnerlater.com

    Easy Cheese. Summum du WTF américain, le « fromage » en bombe façon chantilly. Je ne sais même pas si je dois appeler ça du fromage car la mixture qui sort de la bombe est jaune fluo et contient sûrement plus d’ingrédients chimiques que la mort-au-rat. Les Américains mangent ça sur des crackers, un jour peut être j’aurai le courage de goûter.

    Easy cheese


    Cheddar. Le fromage américain le plus connu, c’est pratiquement le seul qu’ils consomment avec la mozzarella et le parmesan (des fromages au goût très léger, on comprend vite pourquoi les Américains ont du mal avec le fromage fort français). En tant que Français il est assez dur d’appeler du cheddar du « fromage » car il est orange fluo, et n’a pratiquement ni odeur ni goût. Ce n’est pas mauvais du tout, mais c’est ce que j’appelle un fromage sans personnalité #FrançaiseSnobinarde #J’assume.

    Cheddar cheese
    Photo by cms.splendidtable.org

    S’mores. C’est un aliment consommé exclusivement en camp de vacances ou en camping aux USA. Prenez du marshmallow, faites le griller au dessus d’un feu de camp et mettez le en sandwich entre 2 crackers sucrés le tout accompagné d’un carreau de chocolat. Et c’est EXTRA BON.

    S'mores


    Bagels. LE sandwich New Yorkais que je ne vous présente pas, à manger à toutes les sauces avec le plus souvent une base de cream cheese. Le pain bagel se décline presque à l’infini : sésames, fromage, graines de pavot, cannelle, raisins secs…

    Bagels
    Photo by keeprecipes.com

    Deep dish pizza. C’est le plat typique de la ville de Chicago, j’ai trouvé que c’était un peu un mix entre une quiche et une pizza. C’est vraiment délicieux !

    Deep dish pizza


    PB&J. Le fameux sandwich confiture-beurre de cacahuète qu’on a vu mille et une fois dans les films. Les petits américains l’adorent en goûter (et parfois même en lunch, sans commentaire). Et je dois avouer que la combinaison des 2 est géniale.

    Peanut butter & jelly sandwich
    Photo by twopeasandtheirpod.com

    Fried Oreos. Aux USA, on fait frire un aliment et on se vante d’avoir crée une recette. Tout se frit là-bas : les Oréos, les Snickers, les cornichons, et même le BEURRE (oui vous avez bien lu). Encore une invention que je n’ai pas eu l’estomac de goûter…

    Fried Oreos
    Photo by mwmichelle.blogspot.com

    Corn Dog. Dans les fêtes foraines en France, on mange une barbe à papa. Aux États Unis, on mange un corn dog. Il s’agit d’une saucisse plantée sur un bâton de bois, recouverte d’une sort de panure épaisse à base de maïs et qui est ensuite ensuite frite. Personnellement je n’ai pas aimé ça du tout. C’est très gras, et le combinaison saucisse industrielle/panure au maïs un peu sucrée ne m’a pas plu du tout.

    Corn dog


    Reese’s peanut butter cups. Vous connaissez sûrement ces petites cups en chocolat fourrées de beurre de cacahuète. Elles se déclinent en plusieurs formes et tailles et font le plaisir des petits et des grands. Personnellement je ne suis pas fan de l’association chocolat/peanut butter…

    Reese's peanut butter cups
    Photo by topsecretrecipes.com

    Glazed donuts. Les donuts sont une véritable institution aux USA, et déclinables à l’infini. Personnellement je ne suis pas une grande fan, je trouve que le goût de la friture est trop présent. Mais j’avoue que les rares fois où j’en ai envie, je reste dans la simplicité avec un « glazed donut », à savoir tout simplement un donut nature recouvert de glaçage au sucre. C’est très réconfortant, et chez Krispy Cream il est même possible de le demander chaud, tout juste sorti de la friteuse…

    Glazed donuts
    Photo by blessthismessplease.com

    Pop Tart. Des fans de Gilmore Girls par ici ? C’est le « petit déjeuner » favori de Lorelai et Rory Gilmore. Les Pop Tarts sont des petits biscuits industriels très fins, fourrés et recouverts de glaçage. Apparemment ils sont encore meilleurs après quelques minutes au grille-pain, je n’ai encore jamais testé !

    Pop Tarts
    Photo by onnit.com

    Twinkies. Je ne vais pas m’attarder dessus car je trouve ça absolument DÉGOUTANT, mais les petits américains en raffolent. Il s’agit de petits gâteaux industriels mous fourrés avec une crème sucrée non identifiée. Ça donne envie n’est-ce-pas ?

    Twinkies
    Photo by bostonmagazine.com

     

    Et vous, vous aimez la nourriture américaine ? Quels sont vos coups de cœur/pires cauchemars culinaires ?

    A très bientôt,

    Annette

    Les aliments américains à essayer absolument une fois dans sa vie

  • Découvrir les USA,  Préparer son voyage

    Les états américains que j’ai visités et ceux que j’ai préférés

    Hey guys !

    On me pose souvent la question du nombre d’états que j’ai visités durant mes voyages. J’ai eu l’occasion d’en visiter 23 sur les 50 en l’espace de 2 ans à peu près. Je ne compte dans cette liste que les états dans lesquels j’ai visité au moins une ville ou un lieu, je ne compte pas les états dans lesquels je suis seulement passée en voiture ou dans lesquels j’ai juste vu un aéroport.

    On me demande également souvent quels sont mes états préférés. Je vais commencer par donner une mention spéciale à la Virginie, la Floride et le Texas, qui sont des états dans lesquels j’ai vécu. Les états que j’ai préférés lors de mes voyages sont :

    • Washington, qui est un état extrêmement vert et sauvage et qui regorge de forêts et de cascades toutes plus magnifiques les unes que les autres. La ville de Seattle, plus grande ville de l’état, est vraiment géniale et agréable. Par contre si vous n’aimez pas la pluie passez votre chemin, Washington n’est pas vert pour rien !
    Washington state l Olympic National Park
    Washington state l Olympic National Park
    • Le Colorado, qui est à couper le souffle avec ses montagnes et ses canyons. On l’appelle les Alpes américaines, c’est définitivement LA destination si vous aimez la montagne.
    Colorado l Rocky Mountain National Park
    Colorado l Rocky Mountain National Park
    • Et enfin le sud-est du pays (Caroline du Nord et du Sud et Géorgie), qui est une région extrêmement charmante et calme, très nature et avec une architecture très raffinée. La population y est réputée très « friendly », et les villes côtières telles que Charleston, SC et Savannah, GA sont absolument magnifiques. La région est également remplie d’arbres absolument majestueux appelés « live oak trees » (je n’ai pas réussi à trouver la traduction française exacte, il s’agit d’une sorte de chêne), dont je suis totalement fan.
    Géorgie l Wormsloe State Historic Site
    Géorgie l Wormsloe State Historic Site

    Je vous laisse donc découvrir la liste ci-dessous, les états que j’ai visités sont en gras (et en couleur sur la carte).

    Alabama
    Alaska
    Arizona
    Arkansas
    California
    Colorado
    Connecticut
    Delaware
    Florida
    Georgia
    Hawaii
    Idaho
    Illinois
    Indiana
    Iowa
    Kansas
    Kentucky
    Louisiana
    Maine
    Maryland
    Massachusetts
    Michigan
    Minnesota
    Mississippi
    Missouri
    Montana
    Nebraska
    Nevada
    New Hampshire
    New Jersey
    New Mexico
    New York
    North Carolina
    North Dakota
    Ohio
    Oklahoma
    Oregon
    Pennsylvania
    Rhode Island
    South Carolina
    South Dakota
    Tennessee
    Texas
    Utah
    Vermont
    Virginia
    Washington
    West Virginia
    Wisconsin
    Wyoming

    Combien d’états avez-vous visité ? Quels sont ceux qui vous font le plus envie ? Quels sont ceux que vous préférez ? N’hésitez pas à me dire tout ça dans les commentaires !

    A très bientôt,

    Annette

    Etats-Unis : les plus beaux états